LE CONCEPT
DE LA COORDINATION RESPIRATOIRE MDH

La Coordination Respiratoire MDH (Martin et De Haas) est une technique et un moyen pour avoir une respiration équilibrée sans inspiration forcée (appelée active ou tirée) ce qui empêche de former du volume résiduel d’air excessif et réduit les tensions.

La CR permet de mettre en place des bons réflexes de respiration en donnant à chaque personne une proprioception, qui définit le propre ressenti de ses sensations et ainsi améliore progressivement le fonctionnement de l’appareil respiratoire. Elle accompagne et allonge l’expiration en guidant le mouvement du diaphragme et en le contrôlant, ceci en optimisant la liberté du corps. Carl Stough et plus tard Lynn Martin ont étudié le diaphragme, son parcours et son comportement et ont découvert que l’on pouvait lui redonner du mouvement et le tonifier sur l’expiration.

Quand nous venons au monde et jusqu’au moment où nous prenons la position verticale, nous pouvons constater que les bébés respirent par l’abdomen[1]. Le même phénomène se produit lorsque nous dormons. En revanche lors de la position debout, nous respirons souvent au niveau thoracique supérieur, ce qui est défavorable pour le chant et l’équilibre humain.

Un des principaux objectifs est l’obtention d’un équilibre respiratoire. Son but est Santé et Performance.

On cherche l’indépendance de la personne en se familiarisant avec son corps et ses propres perceptions pour garder son équilibre. Elle se travaille régulièrement pour rééduquer le système respiratoire dans son entier et que la personne prenne conscience d’une meilleure respiration avec un corps détendu et centré. 

Elle permet de mettre en place, des nouvelles habitudes des réflexes respiratoires qui respectent chaque individu, ainsi donner la possibilité de performance.

 

La Coordination Respiratoire apporte un maximum d’efficacité avec un minimum d’effort, ce qui protège l’instrument vocal.

 

Cette méthode permet d’optimiser les muscles impliqués dans la respiration et principalement sur le travail du diaphragme pour restaurer et améliorer la fonction respiratoire dans son entier.

Les modifications apportées touchent tout le corps. La Coordination Respiratoire consiste à réduire les tensions et redonner une tonicité adéquate pour obtenir un équilibre afin que le sujet puisse produire du son et aussi renouvelé le taux d’oxygène présent dans son corps.

La Coordination Respiratoire acquise, on cherche à garder l’équilibre atteint, on parlera d’indépendance dans l’acquisition d’une meilleure respiration pour l’utiliser  dans des actions diverses tels les sports, la communication pour les orateurs ainsi que toutes autres activités souhaitées.

Les résultats que l’on obtient avec la Coordination Respiratoire sont une plus grande durée de l’expiration, on parlera d’extension du geste expiratoire. La personne a plus d’endurance que ce soit pour parler, chanter ou dans le sport. Elle rééduque le système pour que le chanteur soit disponible et puisse réagir aux injonctions du professeur. (Le chanteur fait avec son corps, ce qui est disponible dans sa propre fonctionnalité.)

La voix de la personne en elle-même devient plus puissante et peut être modulée selon les désirs durant la performance. La voix gagne en couleur et en authenticité. On obtient aussi une diminution du stress et du trac. La personne arrive à répondre plus précisément aux instructions qu’elle reçoit, notamment de son professeur de chant, ceci grâce à une meilleure compréhension et une clarté d’esprit ainsi qu’une proprioception de toutes les parties de son corps. La CR n’est pas une technique de chant car elle ne travaille pas la coordination laryngo-pharyngée, mais est cruciale comme support de chant.[2]

La Coordination Respiratoire travaille en grande partie, avec les parties du corps invisibles, c’est pourquoi le praticien observe avec les yeux (hypothèse), les mains (le toucher) et les oreilles (le son). Les mains sont un outil précieux car elles ressentent les réactions du patient.

 

C’est la seule méthode concrète connue à ce jour qui peut expliquer et donner une connaissance physiologique et mécanique extrêmement précise et non-pas seulement imagée. Elle travaille sur l’absorption (soutien) et l’inspire non-actif et sur un petit débit d’air sur l’expiration.

La Coordination Respiratoire comprend 4 concepts fondamentaux[3] dans l’utilisation du système respiratoire et de la voix.

 

 Les 4 Concepts :

 

  1. Le double glissement entre le diaphragme et les côtes et équivalence d’air inspiré et expire.

  2. un petit débit d’air continu sur l’expiration. Cela permet une influence sur le mécanisme respiratoire. Il se pratique en expirant un petit volume d’air d’une manière lente et régulière. Ceci afin de réduire la pression trop importante dans le corps et éliminer le trop plein d’air absorbé qui constitue un volume résiduel.

  3. La notion d’exécution optimale du diaphragme sur l’expiration (par opposition à la relaxation de la membrane durant cette phase).

  4. Une inspiration passive.

Signifie que l’air entre naturellement dans les poumons et que la personne ne tire pas l’air à l’intérieur.

 

 

[1]www.yogabienetre.fr

[2]Audio des sessions juillet 2014

[3]Brochure CR Ateliers NY/Lausanne